Qu’est-ce que l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ?

Mise en place en 2002, L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, ou APA, est une aide financière à destination des personnes âgées en perte d’autonomie ayant des difficultés pour réaliser les tâches de la vie quotidienne. Délivrée par les conseils départementaux, et basée sur la solidarité locale et nationale, elle est accessible dès 60 ans à toute personne en perte d’autonomie, à domicile aussi bien qu’en établissement spécialisé.

L’APA est étroitement liée à votre degré de dépendance déterminé par une grille nationale appelée AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso – Ressources). Plus votre niveau de dépendance est élevé, plus l’aide perçue par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie sera importante.

Comprendre l’APA en vidéo

Dans cette courte vidéo, Mathieu, collaborateur Amelis, vous résume les spécificités et les informations indispensables à connaître avant de faire une demande d’APA.

Vous souhaitez être accompagné dans votre demande d’APA ou obtenir des informations complémentaires ? Appuyez-vous sur l’expertise d’Amelis. Nos équipes en agence peuvent vous aider dans votre démarche et dans la réalisation de votre dossier.

Les conditions d’obtention de l'APA

L’APA peut être versée quel que soit le montant des revenus, les seules conditions étant l’âge, le lieu de résidence et le degré de dépendance (évalué sur demande par un professionnel).

  • Âge : Vous devez être âgé d’au moins 60 ans.
  • Dépendance : Être en situation de perte d’autonomie. Le niveau de dépendance sera évalué au moyen de la grille nationale AGGIR. Vous devez relever du GIR 1 à 4 être éligible
  • Résidence : Vous devez habiter en France de manière stable et régulière
  • Âge
  • Dépendance
  • Résidence

Qu’est-ce que le GIR ?

Le GIR est le niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée. Il est déterminé en fonction de la grille nationale AGGIR permettant d’évaluer les capacités de la personne âgée à accomplir 10 activités corporelles et mentales essentielles de la vie quotidienne.

Grâce à la grille AGGIR, les capacités de la personne âgée peuvent être évaluées en détail. Les degrés de dépendance sont classés en 6 Groupes Iso-Ressources. À chaque GIR correspond un niveau de besoin d’aide qui déterminera le montant de l’APA.

Parmi ces 6 niveaux, le GIR 1 représente le niveau de dépendance le plus élevé. Pour pouvoir bénéficier de cette aide financière, la personne âgée doit relever du GIR 1, 2, 3 ou 4. Les personnes qui relèvent des niveaux 5 et 6 ne sont pas éligibles.

Pour connaître le niveau de dépendance d’une personne âgée, vous pouvez effectuer gratuitement le Test GIR sur notre site internet.

Montants perçus par l’APA

Le montant maximum qui peut être attribué dans le cadre de l’APA à domicile est fixé par un barème arrêté au niveau national. Il varie selon le degré de perte d’autonomie (groupe GIR 1 à 4). Plus vous êtes proche du niveau 1, et plus le plafond maximum perçu par l’allocation personnalisée d’autonomie est important.

Le montant de l’aide est ensuite calculé de la façon suivante : il est égal au tarif dépendance mensuel appliqué au Gir de la personne, moins la participation qui lui est demandée en fonction de ses revenus.

Montants mensuels maximums depuis le 1er janvier 2021.

Groupe
Plafond
GIR 11 747,58 € / mois
GIR 21 403,24 € / mois
GIR 31 013,89 € / mois
GIR 4676,30 € / mois

Que couvre l'APA ?

À domicile comme en établissement spécialisé, la personne dépendante peut bénéficier de prestations pour améliorer son bien-être : découvrez le détail des services couverts par l’APA.

L’APA à domicile

Cette aide est attribuée aux personnes vivant à leur domicile. Elle aide à payer les dépenses nécessaires au maintien à domicile de la personne malgré sa perte d’autonomie. L’allocation couvre les prestations suivantes.

Interventions à domicile

Auxiliaire de vieportage de repas, blanchisserie à domicile, service de transports, dépannage et petits travaux divers.

Aides
techniques

Fauteuil roulant, canne, déambulateur, lit médicalisé, lève-malade, matériel à usage unique pour incontinence…

Adaptation du logement

Il s'agit de travaux pour l’aménagement et la sécurisation du logement, ou l'installation d'une téléassistance.

Droit au répit des aidants

Solutions pour les aidants afin qu’ils disposent de temps libre : services rendus par un accueillant familial, accueil de jour.

L’APA en établissement et maison de retraite

 

Cette aide est attribuée aux résidents des EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et des USLD (unités de soins de longue durée). Elle aide le résident à s’acquitter du tarif dépendance correspondant à son niveau de GIR.

Comment faire une demande d'APA ?

Un formulaire dûment rempli doit être adressé au conseil départemental dont dépend la personne âgée. Le dossier devra être composé d’une photocopie de la pièce d’identité du demandeur, d’une copie du dernier avis d’imposition (ou de non-imposition), d’un RIB, et parfois d’un certificat médical. Votre demande fait l’objet d’une évaluation par un professionnel de l’équipe médico-sociale de votre département, qui élaborera un plan d’aide si vous faîtes partie du GIR 1 à 4.

Cumul de l'APA

L’APA n’est pas cumulable avec un certain nombre d’aides financières

  • la PCH (Prestation de Compensation du Handicap)
  • L’allocation simple
  • Les aides sociales
  • Les aides venant des caisses de retraites
  • L’aide en nature d’une aide à domicile
  • Majoration pour aide constante d’une tierce personne
  • Prestation complémentaire pour recours à une tierce personne (PCRTP)
Une auxiliaire de vie et un aidant se renseignent sur les cumuls possibles avec l'APA

Guide Pratique - Tout savoir sur l’APA

Pour en savoir davantage sur l’allocation personnalisée d’autonomie, téléchargez notre guide pratique.

  • Les avantages de l’APA à domicile
  • Comment préparer son dossier ?
  • Comment est-il instruit ?
  • Le délai de notification de la décision
  • Comment est versée l’APA ?
  • Quelle est la durée de l’APA ?
  • Le cumul des aides

Les autres aides financières

L’APA n’est pas la seule aide financière à destination des personnes âgées en perte d’autonomie. D’autres allocations existent :

L’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes gées)

Versée par les caisses de retraite, elle aide les retraités ayant un faible revenu et vivant en France. Son montant dépend des ressources et de la situation familiale du demandeur.

L’ASI (Allocation Supplémentaire d’Invalidité)

Elle est destinée aux personnes âgées invalides n’ayant pas encore l’âge d’obtenir l’ASPA. Cette allocation est versée comme complément par la sécurité sociale ou la MSA (Mutualité Sociale Agricole).